Cybellia Jean’s est une créatrice de sacs à main bandoulière, de forme besace sans rabat, en jean recyclé et cuir, et de porte-monnaie, en jean et coton. Les sacs à main sont agrémentés de sérigraphies.

Chaque étape de réalisation et de fabrication est réalisée à la main avec patience et amour. La créatrice travaille dans son atelier sur Mérignac, prés de Bordeaux en Gironde. Ses produits sont éthiques et robustes, conçus pour durer longtemps.

découpe du jean à la main

Mes mains, mon plus bel outil

J’aime prendre le temps d’imaginer et de concevoir un produit de qualité, fonctionnel et esthétique. Je réalise la sérigraphie, le travail du cuir et la couture dans mon atelier. Je choisis du cuir qui est tanné végétalement.

Je réalise toutes les étapes à la main : le patronage et les coutures pour assembler les différents morceaux de jean, la découpe et la teinture du cuir, et l’impression des motifs par la sérigraphie.

J’aime façonner les tissus dans un but précis, concevoir le sac que j’ai imaginé, penser le détail pratique qui va faire la différence.

J’aime également travailler le cuir, qui est une matière noble, douce et chaude. Cela requiert de la dextérité et d’être bien outillée, tout comme le travail du jean.
Mais quel plaisir de pouvoir mélanger ces deux matériaux ensemble. Car cela est très intéressant visuellement mais aussi pour leurs qualités de robustesse qui n’est plus à démontrer.

Concevoir un sac à main qui va durer dans le temps est gratifiant. Et j’aime imaginer que vous allez prendre plaisir à le porter et le garder longtemps. J’aime rajouter une notion esthétique dans mes créations, en passant par le dessin des sérigraphies que je conçois.

Pour entretenir vos cuirs

Vous trouverez entre autres sur le site Esprit Cuir, des produits pour teinter et protéger vos cuirs avec des tarifs raisonnables. De précieux conseils et une livraison rapide assurée. Esprit-cuir s’est aussi des tutos et un centre de formation  pour découvrir les techniques de travail du cuir. https://www.esprit-cuir.fr/boutique

Les thèmes

L’alliance du jean brut, de la noblesse du cuir et de la sérigraphie donne un esprit bohème et authentique. Nous sommes dans les thèmes de la nature, du zen , de l’évasion.

La ligne est fonctionnelle et robuste, avec une touche de féminité apportée par les motifs floraux sérigraphiés et les courbes des arabesques.

sérigraphie fait main sur la petitebesace2-page-lamarque

Qu’est ce qu’un sac éthique ?

Un produit éthique est durable dans le temps, la qualité est réellement présente. L’achat se fait plus réfléchi.

Moins acheter, c’est aussi moins puiser dans les réserves de la planète et donc moins polluer.
En bref, c’est consommer moins et mieux.

L’achat est donc plus réfléchi. Acheter moins fréquemment, c’est aussi moins puiser dans les réserves de la planète et donc moins polluer. C’est pour ces raisons que les sacs en jean de Cybelliajean’s font partie de la large gamme des produits zéro déchet.

En bref, c’est consommer moins et mieux. Des considérations environnementales et éthiques auxquelles Cybellia Jean’s est très attachée.

Les sacs à main femme bandoulière de Cybellia Jean’s pourquoi et pour qui ?

Cybellia Jean’s pourquoi

Les sacs en jean de Cybellia Jean’s plairont aux femmes actuelles. Aux femmes osant être elles-même, qui ne veulent pas obéir aux carcans de la mode malgré elles, qui veulent sortir du sur-consommable.

A celles qui veulent prendre soin d’elles même (achat plaisir et confort optimal des sacs à main pour les épaules et le dos, dû à la large bandoulière ), sans pour autant mettre de côté l’esthétique.

Aux femmes qui sont touchées par les valeurs environnementales, qui sont intéressées par le made in France, par le fait main, par le travail artisanal.

Aux femmes sensibles à un travail réalisé avec soin, prenant le temps nécessaire à chaque étape de la réalisation du produit final, et à un produit véhiculant des valeurs.

Les sacs à main Cybellia Jean’s pour qui ?

« Les femmes féminines » se reconnaîtront dans la ligne Cybellia Jean’s grâce aux proportions harmonieuses des besaces femmes et aux lignes rondes et gracieuses du dessin sérigraphié.

«  Les femmes naturelles » sauront apprécier et reconnaître les valeurs environnementales de ces sacs à main bandoulière. Elles aimeront le côté brut du jean et du lin, contrastant avec la douceur du cuir. Elles aimeront aussi la palette de couleurs utilisées (beige, camel, brun, noir).

« Les femmes qui veulent du pratique » se reconnaîtront dans ces sacs en jean. Grâce à l’aspect fonctionnel avec ses poches extérieures et intérieures, et l’ouverture zippée. Elles aimeront la robustesse du jean et sont côté résistant dans la duré.

Mes créations, mes engagements

Le jean est recyclé, il provient de vrais jeans ( oui, le pantalon:-)).
Nous pouvons parler à ce moment là aussi d’économie circulaire et de zéro déchet. En effet, ces considérations environnementales me tiennent particulièrement à cœur.

Le tannage du cuir est végétal. La sérigraphie quant à elle, est réalisée avec des encres qui répondent aux normes Okto tex 100 classe 1.

Le jean 

Il a été choisi pour sa robustesse, sa texture, son histoire et ses variations de couleur infinies.

Inventé dans les années 1800, les mineurs portaient le jean. Le jean n’était alors qu’à l’époque des pantalons de travail solides et résistants.

Puis les cow-boys, et ensuite se fut au tour des célébrités hollywoodiennes, les rebelles, et les rock stars, tous adoptèrent le jean.

La haute couture au cours des deux derniers siècles s’est aussi emparé du jean. En fait, tout le monde a un jour ou un autre porté le jean.

Le jean est un vêtement qui suit l’histoire et son évolution. Si la teinte indigo est toujours de mise, c’est à partir de 1940 que le jean se teint en noir.

De nos jours,  le jean se décline dans de multiples coloris.

Je récupère et chine dans des vide-greniers la matière première pour mes créations : le fameux jean. Je le choisi sans élasthanne, car plus solide.

Je traque la couleur rare et aime ses variations de bleu infinies.

travail du cuir à la main :Je perce le cuir avec un emporte pièce
je couds tous mes produits moi-même
sérigraphie à la main

Le tannage végétal / chimique c’est quoi ?


C’ est le procédé qui transforme les peaux animales en cuirs souples et durables.

Le tannage chimique est réalisé avec des sels d’aluminium ou de chrome.

Le tannage végétal reste une méthode naturelle et écologique. La peau est plongée dans des bains saturés en tanins végétaux à base de poudres concentrées en fragments de quebracho ou de mimosa.

La technique la plus répandue mondialement est celle du tannage chimique au chrome, moins coûteuse et plus rapide que le tannage végétal, mais de plus en plus dénoncée.

85% des peaux tannées dans le monde sont travaillées avec des sels d’aluminium ou de chrome. Il faut compter entre 4 et 6 mois pour le tannage végétal contre 48 heures pour le tannage chimique

La sérigraphie

La Sérigraphie est une technique d’impression millénaire. Elle consiste à imprimer un motif sur un support à l’aide d’un écran de toile tendue.

Les Chinois, selon les historiens, seraient les premiers à avoir mis au point cette technique sous la dynastie des Song (960-1279 av J-C).

Malgré une origine très ancienne, la sérigraphie n’est introduite en Europe qu’à la fin des années 1700.

La technique de la sérigraphie peut se décomposer en 3 étapes : le typon, l’insolation et l’impression.

Le typon

Je prépare mon dessin avec l’ordinateur, à l’aide d’un logiciel vectoriel, pour une meilleure qualité d’impression par la suite.

Je fais attention à avoir des traits suffisamment épais pour qu’ils ressortent correctement à l’impression.

Il faut que mon dessin soit d’un noir opaque pour ne pas laisser passer la lumière. Je l’imprime ensuite sur un film transparent.

L’insolation

Je travaille alors dans le noir, juste éclairée par une ampoule jaune, pour ne pas activer le produit photosensible.

Je prends mon cadre, qui est constitué de tissu polyester tendu sur un châssis en aluminium.

J’enduits ce tissu d’une fine couche d’émulsion. Cette dernière est un produit photosensible, qui durcit à la lumière.

Je superpose cadre / typon / bloc de mousse / vitre. Et expose aux alentours d’une minute, le tout à la lumière d’un projecteur d’au moins 400 W.

La lumière traverse le papier transparent et durcit l’émulsion, qui devient imperméable. A l’inverse la lumière est bloquée par le dessin noir opaque et ne durcit pas l’émulsion.

Je trempe ensuite mon cadre dans un bac d’eau de manière à fixer l’émulsion qui doit rester et à faire partir celle qui doit s’en aller.

Cette étape va alors révéler le dessin que j’aurai au final.

L’impression

Le cadre est accroché à la table d’impression via des charnières. Il est donc mobile. Je peux le soulever.

Je place mon bandeau de lin dessous le cadre. Je mets de l’encre sur le cadre et l’étale à l’aide d’une racle. Il ne faut pas trop appuyer mais suffisamment pour répartir l’encre de manière homogène.

Mon dessin est imprimé, je laisse sécher l’encre. L’étape de la sérigraphie est alors terminée.

La sérigraphie permet un fort dépôt d’encre : la couleur est intense, de bonne qualité et durable.

Le tissu sérigraphié peut être lavé sans aucun souci. Il ne déteint pas et ne perd pas sa couleur.

J’utilise une encre okto-tex 100. L’okto-tex 100 est un système international de contrôle et de certification sur les substances nocives dans les textiles.

Ce label teste et certifie que les textiles et colorants sont exempts de matières chimiques nocives à la santé, ou seulement présentes à une teneur très faible.

Je teins le cuir à la main moi-même
Je pose les rivets avec une presse
Pile de jean